Un objectif depuis plus de 30 ans: garantir à nos assurés des rentes sûres par des investissements durables et créer dans le même temps une plus-value pour la société.

Manifestations à venir

  • Assemblée des Délégués 2020:   17 septembre 2020

Manifestations passées

Assemblée des Délégués 2019, 19. September 2019

Fin 2018, nous nous rapprochions à grands pas de la barrière des 2 milliards. Mais juste au jour de référence à la fin de l'année, une brusque chute des cours de la Bourse a contraint la Fondation Abendrot à afficher un résultat avec une performance de -1,68 %. En raison de ce résultat négatif obtenu dans les placements, la Fondation est donc demeurée, avec une fortune de 1909 millions de francs, bien en-deçà du mur du son entraperçu.

Les exposés de la direction d'Abendrot lors de la 35e Assemblée des Délégués de la Fondation, dans les locaux du Théâtre Scala de Bâle, mettent en lumière à quel point les chiffres présentés dans le Rapport annuel sont dépendants des variations de cours. Car en fin de compte, les chiffres de référence de la fin 2018, tout comme les chiffres tout à fait positifs dont nous disposons pour la mi-2019, sont des instantanés.

Le Conseil de Fondation de la caisse de pensions a pour mission, dans ce contexte fluctuant, de fixer les stratégies qui permettent d'assurer le mieux possible les rentes de vieillesse des assurés. Le Conseil de Fondation a donc pris à cet effet en 2018 la difficile décision d'abaisser le taux de conversion à 5,6 %. Cet abaissement rendu indispensable par la démographie et la situation des taux d'intérêt doit être amorti partout où cela est possible par des mesures engagées par la Fondation, telles qu'une répartition entre les assurés de la provision dissoute par suite de cet abaissement, et par des améliorations dans le plan de prévoyance des entreprises affiliées.

Les chiffres de référence, tout comme le taux de couverture de 107%, qui est demeuré stable au cours des dernières années, montrent que la Fondation Abendrot est en bonne position, en termes absolu comme par comparaison avec d'autres caisses de pensions. L'une des raisons des meilleurs résultats d'Abendrot par rapport à d'autres institutions en 2018 consiste dans les placements immobiliers, qui représentent plus de 30% de la fortune. Werner Hartmann, membre du Conseil de Fondation et président de la commission Immobilier, donna un aperçu du travail du service immobilier, qui utilise son savoir-faire étendu pour développer ses propres projets immobiliers. Martina Suter, membre du Conseil de Fondation et présidente de la commission Titres, rendit compte quant à elle des activités de cet organe qui, avec la stratégie de placement, l'évaluation permanente des risques et les décisions d'investissement, assume une grande responsabilité et se penche également à intervalles réguliers de manière approfondie sur les questions de durabilité.

Au cours des mois écoulés, les discussions sur la rémunération des courtiers qui transmettent des clients aux caisses de pensions ont été fortement relayées par les médias. L'intervenante extérieure Laurence Uttinger, avocate et spécialiste du droit des assurances sociales, expliqua pourquoi la rémunération des courtiers par les caisses de pensions pose des problèmes juridiques. Il est fort douteux, dit-elle, que les courtages soient véritablement dans l'intérêt des assurés, et elle demanda par conséquent que les modèles d'indemnisation des prestations de courtiers fassent l'objet d'ajustements.

Avec cette revendication, Madame Uttinger prêche des convertis à la Fondation Abendrot. La directrice Enza Bögli présenta lors de l'Assemblée des Délégués le nouveau modèle de rémunération d'Abendrot. Une partie des coûts des prestations doit être supportée en premier lieu par les entreprises qui en bénéficient. Au moment de clore l'Assemblée des Délégués, la présidente du Conseil de Fondation Simone Emmel se dit confiante dans le fait que l'exemple donné par la Fondation Abendrot, une fois de plus pionnière, ne manquera pas de faire école sur ce chapitre aussi.

Discours de Bienvenue AD Simone Emmel (PDF)

La Présentation de la direction de la Fondation (PDF, en allemand)

Procès-verbal de l’Assemblée des Délégués 2019 (PDF, en allemand)

Assemblée des Délégués 2018, 20 septembre 2018

«la transparence crée la confiance»

Au premier abord, la Fondation Abendrot n'a pas grand-chose en commun avec une organisation à but non lucratif. En tant que caisse de pensions, nous devons nous occuper de la prévoyance de vieillesse des assurés et réaliser des rendements. Un organisme d'aide en revanche est financé par des dons. Mais la transparence joue un rôle essentiel dans les deux cas

Tant les OBNL que notre caisse de pensions sont dépendants de la confiance qui leur est faite. Et pour cela, il faut être transparent. Pour les OBNL, il existe avec la ZEWO une institution qui évalue et encourage la transparence. Dans le cadre de la 34ème Assemblée des Délégués de la Fondation Abendrot, la directrice de la ZEWO, Martina Ziegerer, a expliqué ce à quoi elle s'attache pour la certification d'œuvres de bienfaisance.

Les 21 normes ZEWO se retrouvent toutes sous forme similaire dans le quotidien du travail de la Fondation Abendrot. Les règles et les objectifs fixés par Abendrot vont souvent même beaucoup plus loin. Ainsi, le compte rendu, la présentation des comptes, la révision et la déclaration d'intérêt répondent dans les caisses de pensions aux critères les plus sévères. Parallèlement, les frais administratifs sont maintenus à un niveau aussi bas que possible.

Mais la transparence peut aussi être néfaste, comme l'a expliqué Mme Ziegerer en s'appuyant sur des comparaisons manquées. On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable. Il faut bien au contraire disposer d'une méthode homogène permettant d'interpréter des valeurs correctement. Les caisses de pensions connaissent bien le problème. Les chiffres de référence déterminants tels que le taux de couverture, le taux de conversion ou le taux d'intérêt technique dépendent les uns des autres et ne peuvent être évalués qu'ensemble.

Fin 2017, la Fondation Abendrot comptait 11'278 assurés. Ces assurés constituent le cœur de la Fondation Abendrot et le resteront à l'avenir. La directrice de la Fondation Enza Bögli a mis en évidence le fait que cela implique de maîtriser différents types de défis. Fidèle à la devise de la transparence, elle n'a pas mâché ses mots: «La prévoyance professionnelle a un besoin urgent de réformes. Pour qu'Abendrot conserve le cap du succès en dépit de la faiblesse des taux d'intérêt, nous devrons continuer à réfléchir au montant du taux de conversion.» Les Délégués n'ont toutefois pas perdu leur bonne humeur et ont conclu l'Assemblée par un apéro convivial.

Discours de Bienvenue AD Simone Emmel (PDF) 

La Présentation de la direction de la Fondation (PDF, en allemand)

Procès-verbal de l’Assemblée des Délégués 2018 (PDF, en allemand)

Assemblée des Délégués 2017, 21 septembre 2017

Une Assemblée des Délégués passionnante

Comment fonctionnent exactement le taux de conversion et le taux d'intérêt techniques? Qu'en est-il des pertes de retraite? Et qu'est-ce qu'est un compte témoin? Les délégués de la Fondation Abendrot sont parfaitement informés et ont recueilli une foule d’éléments utiles lors de l'Assemblée annuelle qui s'est tenue le jeudi 21 septembre 2017 au kult.kino de Bâle.

La Fondation Abendrot abaissera progressivement le taux de conversion à 6.0 %. Carolina Baumann, experte en prévoyance professionnelle et responsable pour Abendrot, en a exposé les raisons dans son intervention. Elle a souligné que les entreprises affiliées pourront adapter les plans de prévoyance afin de compenser les pertes de rentes pour les assurés. La direction de la Fondation Abendrot propose des prestations d'assistance et de conseil pour ces ajustements. Compte tenu de taux d'intérêt toujours aussi faibles, la décision d'abaisser le taux de conversion est inévitable et incontestée. Sans cet abaissement, la redistribution depuis les assurés actifs en direction des bénéficiaires de rentes continuerait à s'amplifier, et cela en dépit du fait qu'une telle redistribution n'est pas prévue dans le deuxième pilier.

Trois jours avant la votation, on a bien entendu aussi beaucoup parlé à l'Assemblée des Délégués de la baisse du taux de conversion légal. Tant Carolina Baumann que la directrice d'Abendrot Enza Bögli ont plaidé en faveur de la Prévoyance vieillesse 2020. Nous savons aujourd'hui que la population n'a pas suivi cette recommandation et a rejeté le texte. De grands chantiers demeurent donc ouverts dans le domaine de la prévoyance vieillesse, et il manque toujours une solution sur le financement à long terme des assurances sociales.

Dans la partie statutaire, les Délégués ont approuvé le Rapport de gestion, les Comptes annuels ainsi que la nouvelle clé de calcul des frais administratifs. Ils ont également élu le Conseil de Fondation pour un nouveau mandat. C'est avec un plaisir non dissimulé que la présidente du Conseil de Fondation Simone Emmel a présenté aux Délégués l'ouvrage «33 Jahre für die Zukunft » («33 ans au service de l'avenir»). La publication s'intéresse à l'histoire de la Fondation – et à celle de la prévoyance en Suisse – et retrace trois décennies à travers des anecdotes captivantes.

En conclusion à l'Assemblée des Délégués, Dominique Biedermann, président de la Fondation Ethos, a rendu compte des longues années de coopération avec Abendrot. Depuis le printemps, la Fondation Abendrot recourt pour l'exploitation de son propre Fonds à investisseur unique aux ratings de durabilité d'Ethos. Ethos fait référence en matière d'investissements durables et, de manière similaire à Abendrot, est devenue à partir d'une idée pionnière une institution influente. «C'est en particulier par l'exercice des droits d'actionnaire que l'on peut obtenir de grands résultats», constate Biedermann.

Discours de Bienvenue AD 2017 (PDF)

Procès-verbal de l’Assemblée des Délégués 2017 (PDF, en allemand)

Assemblée des Délégués 2016, 15 septembre 2016

Changement de génération à la Fondation Abendrot

La 32e Assemblée des Délégués de la Fondation Abendrot a été entièrement placée sous le signe de la passation des pouvoirs entre les deux fondateurs, Eva Zumbrunn et Hans-Ulrich Stauffer, et la nouvelle équipe de direction composée d’Enza Bögli, de Nicole Cassan et de Stephan Bannwart. Simone Emmel, présidente de la Fondation, s’est saisie de l’occasion pour récapituler devant les quelque 200 délégués les structures d’Abendrot (Discours de bienvenue de la présidente du Conseil de Fondation Simone Emmel, PDF). Elle souligna à cet égard le fait que le Conseil de Fondation, outre ses activités de surveillance du service administratif et de direction stratégique d’Abendrot, est de plus en plus impliqué dans les affaires courantes. Elle rappela aux délégués que les deux commissions d’investissement Titres et Immobilier ont été établies en 2014 et renforcées par la présence d’experts externes. Parallèlement, Abendrot a pris en charge l’exploitation de ses propres biens immobiliers par l’intermédiaire de sa société Abendrot Immobilien AG. «Le résultat est très bon.» 

Elle parla ensuite du travail des différentes commissions, et rendu hommage ce faisant à la commission Titres, qui a réussi jusqu’à aujourd’hui à pratiquement éviter le paiement d’intérêts négatifs. Elle attira l’attention sur le fait que la commission travaille intensivement sur les questions de durabilité, et qu’elle aura établi à la fin de l’année une grille de durabilité qui permettra d’évaluer les produits de placement en fonction du concept de durabilité d’Abendrot.

La présidente de la Fondation expliqua le rôle de la commission Immobilier et le poids important de cette catégorie de placements par l’environnement boursier et par la contribution essentielle que l’immobilier apporte à la performance.

Son discours porta également sur le mandat de gestion opérationnel que détient la société Pico AG pour la Fondation Abendrot. Le travail de Pico AG, qui a été créée par Eva Zumbrunn et Hans-Ulrich Stauffer, est rémunéré et fait l’objet d’une facturation transparente et régulièrement contrôlée. «Nous avons en outre eu le plaisir de constater que nous nous situons dans le tiers inférieur pour ce qui est des frais administratifs.» Il faut remercier pour cela les fondateurs de Pico: «Si la Fondation Abendrot est en si bonne posture aujourd’hui, le mérite leur en revient très largement.» Ils ont en outre planifié leur succession longtemps à l’avance et avec grand soin.

Affaires statutaires
Dans la partie statutaire de l’Assemblée des Délégués, Enza Bögli et Nicole Cassan ont rendu compte de la marche des affaires au cours de l’année écoulée (voir le rapport de gestion 2015) et des événements de l’année en cours. Parmi les sujets importants qui ont occupé le Conseil de Fondation, elles citèrent la discussion sur le taux d’intérêt technique, le taux de conversion et les rendements devant être réalisés, l’évaluation des candidats aux postes de suppléants, la nouvelle règlementation sur les courtiers et le système d’annonce en ligne, tout comme la sécurité informatique.

Après un détour par les travaux actuels dans les commissions et les projets de construction en cours à Zurich, Birsfelden et Winterthur, elles fournirent les chiffres de référence actuels, notamment le taux de couverture situé fin juin à 106,3%, ce qui, compte tenu de l’environnement boursier du moment, constitue une performance réjouissante. Sous la devise «Familière mais modernisée», elles présentèrent la nouvelle identité graphique de la Fondation Abendrot et proposèrent un premier aperçu de l’aspect qu’auront les documents, la correspondance ainsi que la nouvelle page web. 

Élections
Lors des élections partielles au Conseil de Fondation, Claudio Miozzari a été élu suppléant côté employeurs et Vijitha Schniepper suppléante côté employés.


Après la partie consacrée aux affaires statutaires, les délégués eurent le plaisir de visionner le film «Bildli von früher» (Images d’autrefois), qui retraçait en mêlant humour et informations les activités professionnelles et extra-professionnelles d’Eva Zumbrunn et de Hans-Ulrich Stauffer au cours des 32 dernières années (à voir sous abendrot.ch/deutsch/filme.php). Les délégués leur rendirent hommage par une standing ovation. Ils ont également fait leurs adieux au membre du Conseil de Fondation Istvan Akos, qui a joué un rôle décisif dans le travail de communication et de marketing d’Abendrot au cours des 20 dernières années.

Évoquant la motivation, l’innovation et la crédibilité, Hans-Ulrich Stauffer résuma brièvement les principes qui l’ont animé avec Eva Zumbrunn pour l’édification et le développement de la Fondation Abendrot, et qui ont permis à la Fondation Abendrot d’être aujourd’hui une grande caisse de pensions avec une orientation éthique, sociale et écologique claire.

Les nouveaux membres du Conseil de Fondation
Claudio Miozzari, candidat unique au siège de suppléant côté employeurs, a été élu par vote tacite. Cet historien de 39 ans est propriétaire d’une agence de communication à Bâle. Il est responsable de la communication interne et externe dans le cadre de nombreux projets. Dans ce contexte, il a toujours à cœur de faire mieux connaître à l’opinion publique des offres et des contenus culturels et écologiques (www.miozzari.com). Au Conseil de Fondation, il reprend le siège et les fonctions d’Istvan Akos, qui s’est retiré pour raisons d’âge.

Vijitha Schniepper a été élue suppléante côté employés. Elle s’est ainsi imposée contre le candidat Étienne Chabloz. Cette avocate de 31 ans dirige depuis 2014 les bureaux de consultation pour demandeurs d’asile et personnes socialement défavorisées de l’EPER dans les cantons d’Argovie et de Soleure. Sur sa motivation, elle dit ceci: «L’intérêt que je porte à la politique et à la société m’incite à participer au débat sur les évolutions de la prévoyance professionnelle et de la sécurité à l’âge de la retraite, et à contribuer à leur apporter des solutions durables.»

Discours de bienvenue de la présidente du Conseil de Fondation Simone Emmel (PDF)

Procès-verbal de l’Assemblée des Délégués 2016 (PDF, en allemand)

T 061 269 90 20
stiftung @ abendrot.ch

Stiftung Abendrot
Die nachhaltige Pensionskasse
Güterstrasse 133
Postfach
4002 Basel